Pourquoi la blockchain est infalsifiable ?

Introduction

La blockchain est une technologie qui a été inventée en 2008 par un certain Satoshi Nakamoto. Elle est devenue célèbre depuis l’avènement du Bitcoin. La blockchain est un système de stockage et de transmission d’informations qui ne peut pas être falsifié. Ceci est dû au fonctionnement en chaine des blocs qui la composent. Dans cet article, nous allons vous expliquer pourquoi la blockchain est infalsifiable et comment elle garantit la sécurité des transactions et la confidentialité des données conformément aux normes RGPD.

Les principes de fonctionnement de la blockchain

La blockchain est constituée d’un réseau de nœuds sur lesquels sont stockées les mêmes informations. Chaque nœud possède une copie identique de la chaine de blocs qui forme la blockchain. Les blocs contiennent un ensemble de données et les informations de validation de ces données qui proviennent d’autres blocs. La validation de la blockchain se fait par consensus entre les nœuds du réseau.

En effet, chaque fois qu’une nouvelle transaction est effectuée, elle est vérifiée par plusieurs nœuds de la blockchain. Chaque nœud valide cette transaction en respectant un certain protocole. Si ce protocole est respecté, alors la transaction est inscrite dans un bloc qui sera propagé à travers le réseau. Tous les nœuds vont valider ce bloc de la même façon et l’enregistrer dans leur copie de la blockchain.

La sécurité de la blockchain

La blockchain est très sécurisée car chaque bloc est codé avec un algorithme de hachage qui le lie à son prédécesseur. Ce système permet de lier tous les blocs ensemble, ce qui rend la blockchain infalsifiable. En effet, pour modifier une transaction, il faudrait non seulement modifier le bloc en question, mais également tous les blocs suivants dans la chaine. Cela demanderait une puissance de calcul gigantesque et presque impossible à réaliser.

De plus, la validation des transactions par consensus rend la blockchain très résistante aux attaques de type « 51 % ». Les attaques de type « 51 % » visent à prendre le contrôle de 51 % du réseau pour pouvoir manipuler les transactions. Mais la blockchain avec son système de consensus rend cette tâche impossible ou très difficile.

La confidentialité des données et le RGPD

La blockchain assure également la confidentialité des données grâce à son système de clés publiques/privées. Chaque utilisateur de la blockchain possède une clé privée qui lui permet de s’identifier sur la blockchain et une clé publique qui permet aux autres utilisateurs de l’identifier.

Le RGPD exige que les données personnelles soient traitées de manière à garantir leur sécurité et à protéger les droits des personnes concernées. La blockchain permet de stocker des informations personnelles de manière sécurisée et infalsifiable. Les blockchains privées permettent une meilleure maîtrise des règles de confidentialité en instaurant des protocoles de validation plus stricts.

Conclusion

La blockchain est un système infalsifiable qui garantit la sécurité des transactions ainsi que la confidentialité des données. Elle se distingue par son fonctionnement en chaine de blocs et le consensus de tous les nœuds du réseau. Elle est parfaitement conforme aux normes RGPD. Les blockchains sont de plus en plus utilisées dans différents domaines pour stocker des informations de manière sûre, rapide et infalsifiable.

FAQ

Qu’est-ce que la blockchain ?

La blockchain est un système de stockage et de transmission d’informations qui ne peut pas être falsifié. Elle repose sur un fonctionnement en chaîne des blocs qui la composent.

Comment fonctionne la blockchain ?

La blockchain est constituée d’un réseau de nœuds sur lesquels sont stockées les mêmes informations. Chaque rangée de la blockchain contient un ensemble de données et les informations de validation de ces données qui proviennent d’autres blocs.

La blockchain est-elle sécurisée ?

Oui, la blockchain est très sécurisée grâce à son système de cryptage et de validation par consensus. Elle est infalsifiable et très résistante aux attaques de type « 51 % ».

Comment la blockchain garantit-elle la confidentialité des données ?

La blockchain utilise un système de clés publiques/privées qui permet aux utilisateurs de s’identifier et aux autres utilisateurs de les identifier. La blockchain stocke ainsi des informations personnelles de manière sécurisée et infalsifiable. Les blockchains privées permettent une meilleure maîtrise des règles de confidentialité en instaurant des protocoles de validation plus stricts.