Dans cette offre d'emploi, cette phrase est le complément de "maîtrise parfaite de la photographie".

Cette petite annonce pour une offre d'emploi pose bien le problème. Faire une photo ce n'est pas bidouillé sur Photoshop. Faire une photo c'est faire une coupe dans la réalité. Il faut dès lors savoir rapidement organiser son cadrage et faire les bons réglages en fonction de la quantité de lumière. Faire une image avec Photoshop ou un autre logiciel de traitement d'images, relève plus d'une approche picturale de l'image. Celui qui procède ainsi agit comme un peintre et arrange la réalité comme le ferait un peintre : enlevant un élément qui le gène, refaisant un nouveau cadre, modifiant les couleurs et les valeurs. Il n'est pas à proprement parler un photographe. À noter que les artistes qui ont cette pratique ne se disent que très rarement photographes, se qualifiant souvent de plasticiens. Un photographe accepte les limites de l'outil et va réaliser son image en tenant compte de celles-ci. Il cadre au mieux, fait ses réglages au plus juste, pour obtenir une bonne image sans avoir à faire de retouche après.

Dans le cadre de la photo professionnelle, se pose le problème de la rentabilité, or l'infographie est chronophage. Voilà la raison pour laquelle cette offre d'emploi demande des vrais photographes et pas des fabricants de belles images avec l'infographie. La photo que doit faire l'employé doit être bonne dès son enregistrement sur la carte mémoire. Bonne c'est-à-dire : avoir un cadrage correct, une bonne qualité de couleur et être bien exposé.

Pour mieux connaître la photographie : adhérer à Photographie Besançon Les Amis : www.photographie-besancon.fr/adhesion