Quand on est photographe, on fait des bonnes photos et on peut être sollicité par quelqu'un qui veut utiliser une de ces bonnes photos pour une publication, mais combien demander pour ça ? Quel est le tarif des droits d'auteur ?

Le montant des droits d'auteur est fonction de plusieurs éléments :
- le support où est utilisé la photo : livre, affiche, prospectus, internet, télévision, etc.
- le but de cette utilisation : journalistique, publicitaire, commerciale, scolaire, etc.
- la dimension et la place de la photo dans la publication : couverture, 1/4 de page, 1/2 page, etc.
- le nombre de fois où la photo peut être vu : le nombre d'exemplaires imprimés (pour l'édition et les parutions papier), le nombre de visites par mois (site internet), etc.
- la durée et la zone géographique : en France pendant 6 mois, le Monde pendant 1 an, etc.
- oeuvre déjà existante ou oeuvre de commande

L'UPP (Union des Photographes Professionnels) édite des barèmes que l'on peut se procurer en se rendant sur le site de l'UPP. Ces barèmes sont utilisés par la justice pour déterminer le montant du préjudice lorsque les photos ont été publiées sans l'accord du photographe.
L'UPP n'autorise pas la reproduction de ces barèmes. Il faut simplement savoir que le montant pour l'utilisation d'une photo peut varier de 45 euros à plus de 22000 euros pour des photos déjà existantes. L'achat du barème UPP peut être un bon investissement.

Pour les oeuvres de commande en publicité, il existe une disposition publiée au Journal Officiel qui détermine le barème des droits d'auteur. Ce barème fonctionne avec un système de points, à la commande on détermine la valeur du point et ensuite en fonction des utilisations de la photo le montant des droits d'auteur sont calculés. Les droits d'auteur s'ajoutent aux honoraires et frais de réalisation. La valeur du point est couramment autour de 3 euros.

Des billets pour compléter :
Le prix d'une photo
Photo de commande ou photo "libre"
Le prix d'une journée de photographe
Le temps du photographe
Auteur et commande
Rudiments de droit pour le photographe
Un amateur peut-il vendre des photos ?