Il y a quelques jours, je cherchais sur le web des formules d'optique pour préparer une prise de vues. Autrefois, je les connaissais par coeur, mais pourquoi s'encombrer l'esprit avec des choses que l'on utilise rarement ? Internet n'est-il pas extraordinaire pour cela ? Cette fois, pas de chance, impossible de les trouver. Alors voici les principales formules utilisables en photo.

Ouverture relative

Pour trouver l'ouverture relative, c'est ce que nous appelons (à tort) dans notre jargon de photographe le "diaphragme", dans notre viseur c'est le chiffre après le F, exemple 5,6 :

distance focale de l'objectif, c'est la caractéristique de l'objectif, exemple 50 mm

diamètre de l'ouverture, c'est le diamètre du diaphragme, et, sauf à démonter l'objectif pour mesurer, on ne le connaît pas

Ce n'est pas une formule très utile, mais elle permet de comprendre pourquoi plus le chiffre est petit, plus l'ouverture est grande, et vice-versa. C'est inversement proportionnel.

Grandissement

Une formule pour la macrophotographie, c'est le grandissement (de combien de fois l'objet est grossi)

dimension de l'image sur le plan image ( capteur, négatif ...)

dimension de l'objet dans la réalité

C'est une formule utile lorsque l'on travaille en grand format. Avec les appareils numériques et leurs petits capteurs, elle est peu utile : le grandissement est pratiquement toujours plus petit que 1.

Calcul du tirage

Calcul du tirage, utile lorsque l'on fait de la macro avec des appareils grand format. Il permet de déterminer la longueur du soufflet ou la dimension des bagues allonges;

On peut le calculer en utilisant la formule de conjugaison de Newton ou celle de Descartes (voir Wikipedia). En photo, celle qui nous intéresse, donne le grandissement.

Hyperfocale

Une formule pour trouver l'hyperfocale. J'expliquerai ce qu'est l'hyperfocale une autre fois. Ceux qui sont venus à mes cours sur la profondeur de champ connaissent ce terme. Je donne la formule, surtout parce que nous allons en avoir besoin dans les formules suivantes.

netteté admissible, c'est le pouvoir séparateur de l'oeil, égal à 0,02

distance focale de l'objectif, c'est la caractéristique de l'objectif, exemple 50 mm

ouverture relative, le chiffre qui correspond au diaphragme, le chiffre après le F, exemple 2,8


Calcul de la profondeur de champ

C'est ces formules là que je cherchais. Elles sont des fois utiles pour bien préparer une prise de vues où la profondeur de champ est un critère important.

Deux calculs à faire, la distance qui se trouve devant l'objet sur lequel a été fait la mise au point, distance antérieure et celle qui est derrière l'objet, distance postérieure. La différence des deux nous donne la profondeur de champ

distance de mise au point, c'est la distance entre le plan objet, l'endroit où a été fait la mise au point et le plan image, repéré, sur certains appareils, avec un petit trait sur le boîtier

Maintenant, je saurai où retrouver ces formules quand j'en aurai besoin.