Il arrive que des parents inquiets me demandent comment on devient photographe.
Ils doivent faire un choix d'orientation pour leur enfant et les hésitations et inquiétudes commencent. Leur rejeton voudrait devenir photographe, mais quel avenir ? Quel est la meilleure filière ?
Ma réponse, il n'y en a pas ou plutôt il y en a plein.
La filière bac pro, le passage par l'apprentissage, les filières post-bac, si ces filières vont permettre au jeune d'apprendre des techniques, des savoir-faire, lui permettre aussi d'acquérir une culture artistique et esthétique, elles ne lui donneront pas un métier. Je veux dire que toutes ces connaissances sont très utiles mais elles ne suffisent pas pour gagner sa vie avec la photographie.
Pour devenir photographe, il faut que le jeune est une motivation d'enfer car les portes vont souvent se fermer devant lui. Il lui faut aussi avoir ou acquérir des qualités relationnelles très importantes sans cela il pourra faire des bonnes photos mais il ne vivra pas de sa passion.
En plus de la photographie, il est nécessaire qu'il ait d'autre centre d'intérêt. Ces centres d'intérêt vont aussi être important pour l'orientation. Un exemple, un enfant aime la photographie, la nature et les animaux. Il veut devenir photographe animalier. Dans ce cas là, qu'il s'oriente vers un métier de la nature, et qu'il apprenne la photo après avoir fini ce cycle d'étude ou en parallèle. La connaissance du milieu sera très importante pour réussir ses photos et par conséquent être reconnu comme photographe animalier.
Question des parents, gagne-t-on bien sa vie comme photographe ? C'est la mauvaise question, si un enfant veut faire photographe pour gagner beaucoup d'argent et devenir célèbre, il vaut mieux qu'il choisisse une autre voie. Le plus important, c'est la passion et celle-ci doit pouvoir faire accepter des périodes difficiles, des horaires imprévisibles et peu courants, une concurrence féroce.
Pour conclure, toutes les orientations peuvent mener au métier de photographe. Je conseille souvent aux jeunes d'essayer d'aller le plus loin possible dans des études générales, type bac S, ES ou L, pour obtenir des connaissances et compétences qui seront toujours des plus utiles dans le métier de photographe. Par exemple, une bonne maîtrise des sciences physiques permet d'être à l'aise avec le fonctionnement d'un appareil photo, des connaissances littéraires permettent de pouvoir parler de sa photo en utilisant des références.